Parade

Folklore imaginaire

Musiciens reconnus dans des esthétiques variées, Nan Jiang, Louise Grévin et Ferdinand Doumerc se réunissent pour monter un nouveau trio à l’instrumentation inédite. Les cordes y sont très présentes, avec la
cithare chinoise et le violoncelle, aux côtés d’instruments à vent comme le saxophone ou la flûte traversière…

Ses envies de son électrique étant rassasiées par ses groupes Pulcinella et Mowgli, le saxophoniste Ferdinand Doumerc décide de monter un projet tourné vers l’acoustique, une sorte de fantasme de musique de chambre insolite. Au fil du temps, l’instrumentation s’est peu à peu imposée, par une affinité pour des instruments précis joués par des musiciennes précises… Le violoncelle paraissait évident, pour la noblesse de sa musique, son registre proche du saxophone ténor, sa grande diversité expressive, la capacité de jouer plusieurs rôles (basse, soliste, possibilité de faire des accords…). Par son dynamisme, sa solidité rythmique, sa volonté d’embrasser les esthétiques et accessoirement ses grandes capacités vocales, Louise Grévin, rencontrée avec l’orchestre de La Machine, s’est imposée comme la violoncelliste de ce trio.  

Ferdinand Doumerc Saxophones, flûte, métallophone
Nan Jiang Cithare Guzheng
Louise Grévin Violoncelle

Crédits photos : Morgane Fringand


Avec
Ferdinand Doumerc | Saxophone, flûte, métallophone
Nan Jiang | Cithare Guzheng
Louise Grévin | Violoncelle

Production – Compagnie Pulcinella
Coproduction Espace Roguet / Conseil Départemental de Haute-Garonne

AGENDA

Prochaines dates à venir...


CREATION 2024 /2025